×
6 juillet 2022 | Au potager

Faire pousser des panais, une idée qui ne date pas d’hier !

Le panais, ce légume ancien qui revient à la mode en France est un des rares légumes qui est originaire d’Europe. Il était fort apprécié par les romains et les grecs durant l’antiquité et il a longtemps servi d’aliment de base avec le navet aux gens du peuple dans beaucoup de pays européens.

La découverte du nouveau monde a fait sonner le glas pour ce légume qui a vite été remplacé par la pomme de terre dans la majorité des pays du vieux continent. Mais ce ne fut pas le cas partout. Les pays nordiques ont continué à en manger. Les anglo-saxons n’imagineraient pas manger un plat de viande rôtie sans l’accompagner de pommes de terre et de panais rôtis. D’ailleurs tous les supermarchés vendent de large quantités de panais toute l’année, qui sont toujours disposés à coté des pommes de terre.

Qu’en est-il si vous souhaitez rajouter le panais au jardin ?

     

Tout d’abord, il faut quand même dire que c’est un légume qui est difficile à faire pousser. Il prend facilement 3 bonnes semaines avant d’apparaître après avoir été semé. Il demande aussi beaucoup d’apport en composte. Mais on peut le semer dés le mois de février, jusqu’au mois de juin. Il a besoin d’un arrosage quasi-journalier avant qu’il ne sorte de terre, mais après, il aura besoin de beaucoup moins d’eau, sachant qu’il est capable d’aller la chercher assez profondément. Il ne faut pas s’étonner d’avoir des panais qui ont une racine de 40 à 50 cm de long. Vu qu’il prend sont temps pour lever, il faut enlever les adventices régulièrement avant sa levée et quand il est petit pour empêcher que ces dernières ne l’étouffent, mais en suite c’est lui qui va leurs faire de l’ombre.
En famille avec les carottes, il n’a pourtant pas du tout le même type de feuillage que ces dernières et comme pour ces racines, ces feuilles prennent beaucoup de place, il faut donc ne pas le semer trop prêt des autres légumes.

En ce qui concerne les maladies, c’est un légumes très résistant qui ne semble pas attirer les insectes non plus. Il est parfait pour la permaculture car il se resème très bien tout seul et d’ailleurs il pousse bien mieux de cette manière que lorsqu’on essaye de le faire pousser !
C’est un légume qui peut passer tout l’hiver au jardin. Il supporte très bien la gelée qui le rend plus sucré. On peut le pailler dans les régions ou le gel s’installe plus longtemps (sans dégel durant la journée). Il faut aussi savoir qu’il perd ses feuilles en hivers, et de nouvelles feuilles poussent au printemps avant qu’il ne monte en graines.

Envie d’en apprendre plus sur la permaculture?

Le Jardin Qui Nourrit vous propose un module sur la conception de votre potager!

ÇA M’INTÉRESSE !

Dés qu’il commence à monter pour produire ses fleurs, il n’est plus vraiment mangeable car il devient dur. Par contre si il est resté petit, il peut être facilement déterré et déplacé au printemps si on a besoin de l’espace ou il s’est installé. Attention quand même au fait que si vous l’avez laissé pousser tout seul, déplacer tout légume qui a choisi un emplacement qui lui convient, n’est peut-être pas une bonne idée.

Le travail demandé pour le faire pousser est bien récompensé coté cuisine. Il se mange aussi bien rôti au four ou poêlé, que dans un gratin, en purée, dans une soupe et dans tout un tas de ragoûts, couscous, tagines et currys. Les chips de panais pour un apéro sont aussi un vrai délice.

Alors laissez vous tenter et semer des panais !

Caroline Martin

À lire aussi :

4 février 2022 | Au potager | Au potager

Pourquoi et comment bichonner vos outils l’hiver ?

L’hiver, alors que votre jardin est blanc de givre, est la saison idéale pour une session de nettoyage et d’affûtage des outils coupants tel que notre meilleur allié le sécateur. […]
21 juin 2023 | Au potager

Comment protéger votre potager des fortes chaleurs ?

La canicule frappe à nouveau et nos plantes en pâtissent tout autant que nous… Alors comment bien protéger son potager face à ces épisodes de fortes chaleurs ? La réponse […]