×
26 mars 2023 | Au potager

Les poules au potager, bonne ou mauvaise idée ?

Découvrez les bienfaits d’avoir des poules dans votre potager et comment elles peuvent vous aider à contrôler les insectes nuisibles et à fertiliser votre sol. Nous vous expliquons également les soins nécessaires et les inconvénients à prendre en compte avant de vous lancer dans l’aventure de l’élevage de poules dans votre jardin.

Avant toute chose, les poules ce sont des œufs. A moins que ce ne soit le contraire, mais c’est une autre histoire…
En effet avoir des poules c’est se garantir d’avoir d’œufs frais bios à domicile quasiment toute l’année et qui auront bien meilleur goût que ceux du commerce.

Mais ce n’est pas tout… Avoir des poules dans son potager peut être source de nombreux avantages. Tout d’abord, en bon auxiliaire du potager, les poules peuvent être d’une grande aide pour les jardiniers en raison de leur capacité à contrôler les insectes nuisibles au potager. Limaces et les escargots mais aussi les insectes tels que les chenilles et les mouches, qui peuvent également causer des dégâts à vos plantes, seront des mets de choix pour vos hôtes.

Mais pas que… Car les poules ne sont pas difficiles. Elles mangent de tout, ou presque, et vous aideront donc, sans mal, à réduire le contenu de vos poubelles. Même s’il faut quand même prêter attention à ce qu’on leur donne – attention par exemple à hacher grossièrement les épluchures de légumes – elles contribuent efficacement au recyclage des restes alimentaires. De même les coquilles d’œufs, préalablement nettoyées et broyées peuvent être réintroduites dans l’alimentation des poules, surtout des pondeuses, pour leur garantir un apport régulier en calcaire.

Autre usage au jardin des coquilles d’œufs, les déposer broyées autour d’un plant potager constitue une barrière pour ralentir (mais pas stopper) l’arrivée des limaces et autres gastéropodes et donc minimiser leurs dégâts. Leur décomposition progressive apportera en outre du calcium à vos plantes.

Mais les poules ne font pas que manger. Si si… Les poules peuvent également aider à fertiliser le sol en déposant leurs excréments. Particulièrement riches en azote, phosphore et potassium, ce sont des nutriments essentiels pour la croissance des plantes. En les incorporant dans le sol, vous pouvez améliorer la qualité de la terre et favoriser ainsi la bonne santé des cultures.

Les déjections les plus faciles à récolter sont celles évacuées pendant la nuit dans le poulailler. Il suffit de disposer une large planche recouverte de litière sous le perchoir et d’en récupérer le contenu le plus souvent possible. Selon le nombre de poules dans votre élevage, cette ressource peut vite être conséquente et se récupère en plus tout au long de l’année.

Mais attention, les fientes de poules constituent un engrais fortement azoté qui risque de brûler les plantes en cas de surdosage. Pour éviter les risques, mieux vaut s’abstenir de l’utiliser pur. Il est préférable, notamment quand on débute en jardinage, de l’utiliser en compostage.

Quelques inconvénients quand même..

Il existe quelques inconvénients à avoir des poules dans un potager. Tout d’abord, les poules peuvent causer des dommages aux plantes en grattant et en labourant le sol. Si on laisse les poules en liberté dans le potager, c’est la cata assurée car elles vont tout saccager. Elle n’ont aucune pitié. Ce qu’elles savent faire le mieux, c’est gratter partout et déraciner les cultures mais elles peuvent s’en prendre à vos légumes aussi. Elles seront surtout intéressées par les salades et autres feuilles tendres de légumes, et comme elles sont attirées par la couleur rouge, elles donneront des coups de bec dans vos tomates, sans en manger aucune.

Il est donc important de planifier suffisamment d’espace pour les poules et de les garder dans une zone désignée pour éviter tout massacre de vos cultures.

En revanche l’hiver venu elle peuvent être un allié précieux pour nettoyer votre potager. Lâchées en liberté, les poules vont picorer limaces, escargots et autres insectes. Ce faisant, elles vont gratter la terre et se nourrir des herbes indésirables. Limitez quand même leur intervention à une semaine ou 10 jours pour éviter que le nettoyage se transforme en désintégration du sol. Autre avantage, leurs déjections fourniront un engrais bio et gratuit à vos légumes au printemps suivant.

Les poules peuvent également causer des problèmes d’odeurs et de saleté. Leurs excréments peuvent causer des odeurs désagréables et attirer mouches et moustiques. Il est donc important de nettoyer régulièrement leur abris et de disposer des excréments de manière appropriée.

A noter aussi que les poules attirent les prédateurs tels que les renards, les ratons laveurs et les chiens errants, mieux vaut s’assurer que leur abris est suffisamment robuste pour les protéger des intrus.

Enfin, les poules ont besoin de soins et d’attention régulière pour rester en bonne santé. Assurez-vous que vous disposez de suffisamment de temps pour vous occuper d’elles et pour les nourrir régulièrement. Comme pour la nature, si vous les aimez et vous en occupez, elles vous le rendront largement.

À lire aussi :

4 mars 2023 | Au potager | Au potager

Recycler des boîtes en tout genre pour y faire ses semis

C’est la saison des semis ! Adepte du recyclage, voulant allier la frugalité avec une alimentation de meilleure qualité, principalement bio, Caroline Martin nous invite à regarder nos poubelles avec un […]
12 avril 2022 | En cuisine

Faire son propre pain avec son propre grain : Recette de pain à l’orge

Recette proposée par Caroline Martin On se retrouve pour une nouvelle recette de pain d’orge à l’égyptienne ! Idéal pour changer de votre habituelle baguette 😉  Pour 5 personnes – Temps de […]