×
27 juin 2022 | Au potager

L’influence de la lune au jardin…

On entend souvent parler de l’influence de la lune au jardin, mais qu’en est-il vraiment ? Le sujet est souvent abordé par les jardiniers et leurs idées sont plutôt variées. Il y a ceux qui ne savent pas, ceux qui sont pour, ceux qui doutent mais qui le font quand même au cas ou… et ceux qui pensent que c’est idiot.

D’où remonte cet engouement pour notre satellite naturel en ce qui concerne le jardin ? En étudiant ce que l’on sait des vieilles religions païennes on retrouve la lune et le soleil comme deux des éléments les plus importants de la vie sur terre pour nos ancêtres qui, pour la grande majorité, devaient cultiver la terre pour produire de quoi se nourrir. Comme la pluie, le soleil et la lune étaient donc souvent sollicités pour aider à faire pousser la nourriture.
Aujourd’hui, il suffit d’aller sur internet pour voir que la lune associée au jardin est un sujet très sérieux. Même les jardineries en parlent sur leurs sites. Et pourtant il n’y a aucune preuves scientifique que la lune influence ou non la pousse des plantes.

Pour ceux qui veulent jardiner avec la lune, au premier abord, le principe est relativement simple : On peut planter certaines plantes durant la lune montante (ou croissante) et d’autres durant la lune descendante (ou décroissante). Qui dit lune montante, dit que la lune apparaît et devient de plus en plus visible jusqu’à atteindre la pleine lune. Pour la lune descendante, on part de la pleine lune jusqu’à ce que la lune ait complètement disparu.

On sème ou on plante les légumes-racines comme les carottes, les radis, les navets, les betteraves, en lune descendante. Les légumes bulbes comme les oignons, l’ail et les échalotes sont aussi plantés en lune descendante, de même pour les légumes tubercules comme les pommes de terre, les patates douces ou les topinambours. Tandis que les légumes feuilles comme les salades ou les choux, les légumes fleurs comme les artichauts ou les brocolis et les légumes fruits comme les courgettes, les concombres ou les tomates sont semés ou plantés en lune montante.

Ensuite il y a aussi des jours spécifiques pour les graines et pour les plants… Heureusement on peut trouver un bon calendrier lunaire spécial jardinage soit format papier soit en ligne et il ne reste plus qu’à suivre ce qui est écrit.
Personnellement, je ne suis pas très bonne pour suivre la lune montante ou descendante, même si cette année j’ai voulu faire un effort, durant le premier mois de mes semis en tous cas. En suite je suis revenue à mes vieilles habitudes de semer le plus possible juste avant ou juste après la pluie, surtout que les jours de pluie sont rares.

Tout ce que je peux dire c’est qu’en aillant suivi la lune, pour le moment j’ai eu de très beaux petits pois qui ont bien donnés. J’ai aussi des oignons et des betteraves rouges magnifiques qui commencent a être de bonne taille pour être mangés. Alors peut-être que l’année prochaine je devrai poursuivre mon aventure lunaire…

À lire aussi :

12 avril 2022 | Au potager | Communauté

Les heureux hasards du potager ou comment j’ai récolté de l’orge

Les bonnes choses de la vie nous arrivent souvent par accident, Caroline Martin nous raconte comment, en laissant faire la nature, elle s’est retrouvée avec de quoi faire son propre […]
9 juillet 2022 | Communauté

Le « Perma-Questionnaire » : Caroline Martin

Caroline Martin, formatrice, traductrice et rédactrice, est avant tout une passionnée du jardin ! Nous avons la chance de pouvoir la compter parmi les fidèles contributeurs du Blog du Jardin Qui Nourrit. Elle […]