×
9 juillet 2022 | Communauté

Le « Perma-Questionnaire » : Caroline Martin

Caroline Martin, formatrice, traductrice et rédactrice, est avant tout une passionnée du jardin ! Nous avons la chance de pouvoir la compter parmi les fidèles contributeurs du Blog du Jardin Qui Nourrit. Elle nous apporte régulièrement des articles enrichissants et nous partage en toute intimité ses expériences avec son potager. C’est donc avec un grand plaisir que nous lui posons notre « Questionnaire Qui Nourrit » !

Un mot (ou plus) pour définir la Permaculture ?
Une boucle vertueuse vu que tout est interconnecté dans un lieu précis, le jardin.

Racontez-nous votre première fois ? (Comment êtes-vous tombée dedans ?)
Je jardine depuis de nombreuses années et lentement mon jardinage est passé de classique, bio, à la permaculture. Je dirais quand même que l’obligation d’abandonner mon jardin en pleine pousse en 2016 pendant plus d’un mois, alors que nous avions souffert d’inondations importantes dans ma région (je ne pouvais plus mettre un pied dedans!), m’a permis de voir que certaines actions que je faisais étaient inutiles. En suite j’avance en faisant de nouveaux essais tous les ans et j’ai de plus en plus de légumes qui s’auto-sèment eux-mêmes (panais, choux kales, courges).

3 mots pour décrire votre potager ?
Sauvage, évolutif, grandissant (je l’agrandis tous les ans!!)

Que diriez-vous pour convaincre quelqu’un de s’intéresser à la permaculture ?
Primo il faut s’intéresser à manger de bons ingrédients, goutteux. Les meilleurs légumes/fruits sont cueillis et dégustés rapidement après la cueillette, donc la solution la plus pratique pour avoir un maximum de goût, c’est de faire un jardin. Plus le jardin est naturel, plus les ingrédients sont bons. La permaculture permet aussi de faire plus avec moins d’espace, de ne pas perdre son temps à faire des choses qui ne servent en fait à rien et qui peuvent être nuisible au sol et aux légumes comme le désherbage intensif.

Votre plante ou légume préféré au potager ?
Le pourpier qui pousse à l’état sauvage dans mon jardin. C’est une bonne plante couvrante qui est jolie et qui protège bien le sol. Je met toujours une bonne poignée de ses feuilles dans mes salades.

Votre saison préférée au jardin ?
Je dirais plutôt celle que j’aime le moins : L’hiver car je ne fais pas grand-chose au jardin…

Le truc que vous détestez faire au jardin ?
Désherber les plants, car c’est plutôt minutieux et ont peut facilement arracher ce qu’on veut préserver. Pourtant, c’est nécessaire de faire ce désherbage car les légumes poussent bien moins vite que certaines adventices qui peuvent les étouffer. Plus tard ils sont bien assez forts pour  ne pas se laisser envahir aussi facilement.

Plutôt en solo ou à plusieurs ?
J’avoue être plutôt solo… Mon jardin c’est vraiment mon domaine, mais ce n’est pas un jardin secret et j’aime y être accompagnée pour en faire la visite.

Votre principe préféré de permaculture ?
Les paillages qui maintiennent le sol frais en été, et qui se transforment lentement en composte au fil du temps pour nourrir les légumes/fruits des années suivantes.

Une botte secrète à nous partager ?
Étalez vos plantations de pommes de terre du 19 mars à la fin du mois de mai pour bénéficier des variations de météo et arrachez les au fur et à mesure de vos besoins jusqu’en automne, ou là vous pouvez finir de toutes les arracher, sauf si il pleut beaucoup. Cela vous permettra de les conserver plus longtemps.

Avez-vous un conseil à donner à quelqu’un qui souhaite se lancer au jardinage permacole ?
Jetez-vous à l’eau, commencez petit et soyez très observateur. N’ayez pas peur de faire des erreurs, elles font partie de l’apprentissage. N’essayez pas de tout contrôler, amusez-vous !

À lire aussi :

4 mars 2023 | Communauté | Au potager

Recycler des boîtes en tout genre pour y faire ses semis

C’est la saison des semis ! Adepte du recyclage, voulant allier la frugalité avec une alimentation de meilleure qualité, principalement bio, Caroline Martin nous invite à regarder nos poubelles avec un […]
12 avril 2022 | Communauté

Les heureux hasards du potager ou comment j’ai récolté de l’orge

Les bonnes choses de la vie nous arrivent souvent par accident, Caroline Martin nous raconte comment, en laissant faire la nature, elle s’est retrouvée avec de quoi faire son propre […]