×
4 mars 2023 | Au potager

Recycler des boîtes en tout genre pour y faire ses semis

C’est la saison des semis ! Adepte du recyclage, voulant allier la frugalité avec une alimentation de meilleure qualité, principalement bio, Caroline Martin nous invite à regarder nos poubelles avec un attention particulière sur tous ces contenants qui peuvent être réutilisés pour le jardinage, surtout pour faire ses semis en attendant les jours plus chauds ou les jeunes plants seront transférés au potager.

Avant toute chose, petit rappel sur les semis… Tous les légumes ne se sèment pas de la même manière. Certaines plantes, plus résistantes comme les carottes, les panais, les betteraves ou les navets, peuvent être directement semées en pleine terre, car leurs racines plus profondes les aident à mieux se développer dans le sol. D’autres légumes, tels que les tomates, les poivrons ou les aubergines nécessitent une température plus chaude pour germer. Pour ces légumes, il est préférable de faire des semis en pots « au chaud » avant de les replanter dans le jardin. En règle générale, les légumes qui ont besoin de chaleur pour germer sont semés à l’intérieur dans des pots ou des plateaux à semis, avant d’être transférés dans le jardin une fois qu’ils ont atteint une certaine taille. Cela permet aux plantes de bénéficier de températures plus chaudes à l’intérieur et d’éviter les gelées du début de saison qui pourraient endommager les jeunes pousses.

De même, la majorité des cucurbitacées nécessitent une longue saison de croissance. Par exemple, les concombres ou les choux bénéficient eux-aussi à être semés en pots pour être replantés plus tard afin d’anticiper leur récolte. Les petits pois, les haricots, les pommes de terre seront, eux, semés ou plantés directement au jardin comme les légumes racines.

Une fois nos graines achetées, ou – encore mieux – récoltées , il nous faut donc toutes tailles de récipients pour y faire pousser nos semis. Et c’est là où il y a matière à recycler…

 

Déjà, si vous achetez des plants, gardez toujours les pots pour les réutiliser. Mais ce n’est pas tout. Le jardinage se marie bien avec le recyclage et on peut bénéficier de toutes sortes de petits contenants pour y démarrer des cultures. Il n’y a absolument pas besoin de courir à la jardinerie pour acheter des godets.

  1. Les pots de yaourt

Les pots de yaourt sont idéaux pour les semis individuels ou pour transplanter des jeunes plants poussés en barquettes. Ils sont facilement disponibles et ne coûtent rien. Il suffit de les laver soigneusement et de faire des trous dans le fond pour le drainage.

  1. Les boîtes d’œufs

Les boîtes d’œufs sont souvent recommandées pour les semis, mais les loges sont souvent trop petites, ce qui peut entraîner un dessèchement rapide. Il faudra alors les arroser plus souvent en surveillant bien le taux d’humidité. Le même problème est valide pour les coquilles d’œufs si vous arrivez déjà à les casser correctement pour sauver le maximum de la coquille.

  1. Les boîtes de conserves

Les boîtes de conserves peuvent être utilisées comme pots pour les semis, mais attention aux bords coupants. Il est important de les nettoyer soigneusement et de faire des trous dans le fond pour le drainage.

  1. Les bouteilles en plastique

Les bouteilles en plastique – et meme des sacs plastiques transparents qu’on empêchera de s’écraser sur les plants avec des petits bâtonnets – peuvent être transformées en mini-serres pour vos semis en coupant simplement le haut de la bouteille et en le posant sur le pot. Cela créera un environnement humide et chaud pour aider vos semis à pousser.

  1. Les barquettes en plastique ou polystyrène

J’utilise beaucoup de barquettes pour faire mes semis avant de pouvoir transplanter mes petits plants en pots individuels. Je préfère les barquettes en polystyrène fin. J’ai eu accès à celles en polystyrène plus épais récupérées en poissonnerie, mais je ne les ai pas trouvées aussi résistantes. Les contenants transparents utilisés pour les viennoiseries, sont fabriqué avec un plastique un peu fin et il faut donc faire attention en les utilisant. Sinon ils sont pratiques pour faire des micro-serres avec leur couvercle intégré. Les barquettes en plastique, comme celles utilisées pour les fruits, peuvent également être utilisées pour les semis. Il est important de choisir des barquettes profondes (d’au moins 5-6 cm) et de faire des trous dans le fond pour le drainage.

  1. Les petits tubes de carton

Les petits tubes de carton des rouleaux de papier hygiénique peuvent être transformés en pots biodégradables pour vos semis. Il suffit de remplir chaque tube de terreau et de placer la graine à l’intérieur. Lorsque le temps est venu de transplanter, plantez simplement le tout directement dans le sol, tube inclus.

En utilisant ces astuces simples, vous pouvez économiser de l’argent tout en réduisant votre impact environnemental. Et si vous n’êtes pas adepte des supermarchés bravo! Vous pourrez quand même avoir accès à ces récipients en les demandant autour de vous. Plus on fait de semis et plus on a besoin de pots ! Mes amis et mes voisins savent très bien quoi faire des leurs… Parmi eux, tous ceux qui achètent des plants me donnent la majorité de leurs godets vides et je leur donne souvent quelques plants en échange car il est rare que je n’en ai pas en trop. Entre jardiniers, faire des échanges devient vite naturel.

Caroline Martin

 

À lire aussi :

16 août 2022 | Au potager | En cuisine

Recette gourmande : Tarte soleil de Provence

Une recette simple qui vous garanti un succès à table cet été  😉  Pour 4 personnes – Temps de préparation : 30 min INGREDIENTS : 1 Pâte feuilletée pur beurre (vous […]
27 octobre 2022 | Communauté

La Permaculture pour transformer l’entreprise par Constance Laroche

Au Jardin Qui Nourrit, nous cherchons à promouvoir la permaculture, donc aussi celles et ceux qui en sont les ambassadeurs, que ce soit au potager ou ailleurs. Aujourd’hui nous recevons […]